Miramont-de-Guyenne Triathlon : Pierre Gaspariau, abonné aux couleurs hawaïennes

Licencié depuis quatre saisons au club de Miramont-de-Guyenne, Pierre Gaspariau vient de briller en Afrique du Sud décrochant son billet pour le mythique Ironman d'Hawaï.

20/04/2017 à 18:09 par christophe.cibola

le Miramontais ne s'est pas noyé en Afrique du Sud
le Miramontais ne s'est pas noyé en Afrique du Sud

Il était bien déterminé à frapper un grand coup du côté de Port-Elisabeth. Pierre Gaspariau a tenu ses promesses en Afrique du Sud. Licencié à Miramont-de-Guyenne depuis quatre saisons, il visait simplement la qualification pour l’Ironman d’Hawaï (qui se déroulera en octobre). Le Lot-et-Garonnais n’a rien lâché « depuis des semaines » « C’était la première partie de mon objectif de la saison », explique le triathlète, âgé de 39 ans.

Sur ce rendez-vous sud-africain lancé aux aurores, Pierre Gaspariau a géré parfaitement son effort. « La mer est un peu agitée mais j’aime ça. Comme convenu dans ma stratégie, je m’élance à un bon rythme sans en faire trop », analyse-t-il. Après les 3km800 de natation, il s’élance pour le parcours cycliste, long de 180 kilomètres.

Trois fois à Hawaï

« Pas question de faire le fou » pour le Miramontais. Même s’il se fait une frayeur avec un singe qui traverse sa route, il négocie parfaitement les difficultés du parcours pour filer à la transition et s’élancer sur un marathon. 42 km à avaler. Les premières sensations sont bonnes. Cela se confirme au fil des hectomètres et une vitesse qui ne descend pas en dessous des 13 km/h. Après un effort titanesque, il franchit la ligne en 9 h 12′ après avoir réalisé un 3 h 13 sur le marathon dans des conditions météorologiques loin d’être les plus idylliques pour un tel effort. Premier « Frenchie », il décroche par la même le visa pour Hawaï. « C’est la troisième fois que je vais y participer après 2011 et 2015 », se souvient le triathlète qui se consacre aujourd’hui « aux longues distances ».

C’est la Mecque. C’est l’histoire de l’Ironman qui est là-bas. Pendant quinze jours, il y a une ambiance particulière. C’est le seul endroit où le triathlète est banal. Il y en a partout

D’ailleurs, il garde un grand souvenir de sa première participation. « En effet, je participais pour la première fois à un Ironman et j’ai décroché ma qualif ». En tout cas, il ne dissimule pas son bonheur de revenir sur l’île américaine. « C’est la Mecque. C’est l’histoire de l’Ironman qui est là-bas. Pendant quinze jours, il y a une ambiance particulière. C’est le seul endroit où le triathlète est banal. Il y en a partout », plaisante-t-il.

Même s’il participera à différents triathlons comme ceux de Bordeaux ou de Villeneuve-sur-Lot ou l’Ironman d’Hourtin Pierre Gaspariau ne lâchera pas de bride sur son principal objectif hawaïen. « Quoi qu’il en soit, je m’entraîne tous les jours. S’entraîner est quelque chose de normal », confesse celui qui émarge à 20 h d’entraînement hebdomadaire tout en annonçant une préparation spécifique « pour habituer mon corps à aller vite ». Cela à travers une préparation de trois mois plus axée sur des distances élevées. Le triathlète miramontais ne néglige aucun aspect de cette préparation. Y compris l’alimentation. « C’est la quatrième discipline de notre sport », insiste-t-il « Quand on arrive à être limite dans les trois disciplines, on se penche sur les à côtés. Pour cela, il faut privilégier certains aliments. Il est primordial aussi de faire attention à nos problèmes digestifs. Certains aliments peuvent y influer ». Néanmoins, il n’y a pas de variation importante dans le poids de forme du sportif. Il présente un profil de 1m77 pour 65 kg (en période de compétition » et s’accorde une « fourchette de 3-4 kg ».

Celui qui a débuté la discipline « quand il était étudiant STAPS » grâce à ses tests d’entrée présente déjà un palmarès éloquent. Cela dès son premier triathlon, « du côté de Lourdes en 2003 ».

Un palmarès exceptionnel

Une course où il est déjà aux avant-postes avec, au final, une 20e place. Il étoffe son palmarès d’une victoire à Villeneuve-sur-Lot sur une courte distance. Du côté de Saint-Jean -de-Luz, il remporte une longue distance. « J’ai une trentaine de victoires à mon actif », indique le triathlète. Sans oublier également un titre de vice-champion d’Europe décroché à Barcelone, en 2013, en Ironman 70.3. Pierre Gaspariau ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Déjà, avec ses copains du club de triathlon de Miramont-de-Guyenne, il ambitionne d’accrocher une victoire en coupe de France des vétérans. « On se retrouve avec des gens que l’on apprécie et qui ont la même philosophie du sport et en particulier du triathlon », conclut-il. Histoire de maintenir la pression avant de s’envoler vers Hawaï. Et d’entretenir des ambitions légitimes d’y frapper un grand coup…

Ils seront trois de Miramont de Guyenne

Pierre Gaspariau ne sera pas le seul triathlète de Miramont-de-Guyenne présent à Hawaï puisque deux autres licenciés ont également décroché leur visa pour cette compétition mythique. Ludovic Prouzet et Vincent Fromont seront également du voyage outre-atlantique. L’un a décroché son billet à Vichy et le second à Mallorca. « C’est fabuleux pour un club comme Miramont-de-Guyenne d’avoir trois triathlètes sur une course telle qu’Hawaï. Déjà qu’un c’est splendide alors là », souligne Ludovic Prouzet.  Ce dernier qui participera à son 4e Ironman veut entrer dans le Top 100. En 2014, il avait terminé 88e avec un temps de 9h22.

Quelques jours avant cette grande échéance internationale, les vétérans miramontais – à savoir Ludovic Prouzet, Pierre Gaspariau, Nicolas Boyer, Alexandre Benezet et Alexandre Belmonte – ont un autre rendez-vous d’importance avec la coupe de France par équipe qui se déroulera, le 1er octobre, à l’Aiguillon-sur-Mer. Cette compétition se déroule avec cinq compétiteurs. « Le chrono est pris sur les trois premiers », explique Ludovic Prouzet. Le format de la compétition est un sprint (à savoir 750 m de natation, 20 km en vélo et 5 km de course à pied) que les cinq doivent parcourir ensemble (un peu à l’image de ce qui se fait pour les contre-la-montre par équipe en cyclisme). « On ne l’a jamais fait. On s’est fixé cet objectif cette saison car nous avons un potentiel intéressant dans cette catégorie d’âge pour réaliser quelque chose de bien », conclut le triathlète lot-et-garonnais.

47800 Miramont-de-Guyenne

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Soutenez les projets de votre région
Don
Don contre don
Levez des fonds auprès de particuliers en échangeant soutien financier contre produits, services, expériences ou avantages exclusifs

Investissement
Investissement en capital
Associez des particuliers ou des entreprises au capital de votre société : en direct ou via une holding gérée par Bulb In Town
Soumettre son projet
 
Découvrir les projets
un partenariat
BultInTown
Le Républicain

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Marmande - Lundi 23 oct. 2017

Marmande
Lun
23 / 10
18°/10°
vent 10km/h humidité 92%
Mar21°-7°
Mer25°-8°
Jeu26°-10°
Ven22°-10°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne