Fauillet Roué de coups, un jeune chien tué !

L'entente cordiale entre voisins a pris une tournure dramatique, dimanche. Un jeune chien a été tué, roué de coups. La propriétaire a porté plainte contre un élu de la commune.

16/03/2017 à 08:08 par christophe.cibola

Léon, jeune Beauceron de deux ans (à droite sur la photo en compagnie de sa mère Kira) est mort des suites des coups qu'il a reçu.
Léon, jeune Beauceron de deux ans (à droite sur la photo en compagnie de sa mère Kira) est mort des suites des coups qu'il a reçus.
« J’avais un mauvais pressentiment que je ne le reverrais plus vivant », lâche Nathalie Sanchez, des sanglots dans la voix. Hélas, la suite de l’histoire a donné tristement raison à cette Fauilletaise. Lundi soir, son chien de race Beauceron âgé de deux ans – disparu depuis le samedi soir aux alentours de 21 heures – est retrouvé mort non loin de son domicile dans une zone herbeuse. Emmené chez un vétérinaire du Mas d’Agenais, l’examen post-mortem de l’animal témoigne des violences que l’animal a subies. Dans une attestation délivrée à la propriétaire, le vétérinaire indique « qu’il présente de nombreuses contusions et hématomes avec une rupture du diaphragme ». « Le chien a été roué de coups et c’est ce qui l’a tué », constate-t-elle. Egalement, dans son rapport, le vétérinaire écarte l’hypothèse d’accident de la circulation.

Une plainte déposée

Nathalie Sanchez « ne veut pas en rester là ». Mardi, elle a déposé plainte contre son voisin auprès de la gendarmerie de Tonneins. « C’est une réaction extrême qu’il a eue. On ne tue pas un animal même s’il s’est introduit dans un poulailler », clame-t-elle. Elle met en cause nominativement son voisin qui occupe des fonctions au sein du conseil municipal.
Le chien a été roué de coups et c’est ce qui l’a tué
De retour samedi soir d’une formation, elle retrouve Léon et Kira – ses deux Beaucerons. A l’heure de les faire rentrer à 21h, le plus jeune semble avoir pris la poudre d’escampette. « Ça lui est arrivé à trois ou quatre reprises mais il revenait », explique-t-elle. Le dimanche matin, au réveil, Léon n’est toujours pas rentré.

Entente parfaite entre voisins

A 9h, leur voisin les prévient “qu’il y a eu un problème avec le chien“. « Selon ses dires, le chien est rentré dans la poulailler et a tué deux poules et un coq », raconte Nathalie « et il a ajouté qu’il l’avait fracassé ».  Le voisin est resté « évasif et n’aurait pas reconnu Léon », toujours selon ses dires. « Comment ne l’a-t-il pas reconnu ? Lorsque l’on s’absentait, il s’en occupait avec sa fille âgée de 13 ans. Ils avaient nos clés et nos codes d’alarme. Cela depuis trois ans que nous sommes installés dans la commune », explique-t-elle.  Jusqu’à ce dimanche 12 mars, l’entente était plus que cordiale entre ces voisins. En tout cas, Nathalie Sanchez ne pense pas que son chien soit à l’origine de l’attaque du poulailler. “Le chien ne présentait pas de blessure due à un grillage. Or, le poulailler de notre voisin est fermé“, souligne-t-elle.  En tout cas, la propriétaire “veut faire entendre sa voix pour que l’on ne puisse pas s’acharner – sans raison – sur des animaux“.
Joint mercredi après-midi, le maire de Fauillet, Gilbert Dufourg, “n’a pas encore rencontré tous les protagonistes de cette histoire dramatique“ et  a confirmé “qu’il n’y avait pas de souci entre ces voisins“.
47400 Fauillet

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Soutenez les projets de votre région
Don
Don contre don
Levez des fonds auprès de particuliers en échangeant soutien financier contre produits, services, expériences ou avantages exclusifs

Investissement
Investissement en capital
Associez des particuliers ou des entreprises au capital de votre société : en direct ou via une holding gérée par Bulb In Town
Soumettre son projet
 
Découvrir les projets
un partenariat
BultInTown
Le Républicain

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Marmande - Mardi 28 mars 2017

Marmande
Mar
28 / 03
18°/8°
vent 10km/h humidité 42%
Mer21°-7°
Jeu22°-6°
Ven18°-10°
Sam13°-8°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne