Langon [publi] Comment prévenir la déficience auditive ?

A l'occasion de la journée de l'audition, le 9 mars, voici quelques conseils pour éviter de perdre l'ouïe.

09/03/2017 à 19:38 par Ludovic Robet

Une équipe de professionnels.
Une équipe de professionnels.

« Tu n’entends que ce que tu veux ». Quelle personne souffrant de perte d’audition n’a jamais entendu cette invective. A l’occasion de la 20ème édition de la Journée Nationale de l’Audition, nous avons rencontré Vincent Gruet-Masson et Sylvestre Kieffer, audioprothésistes au Centre Auditif Régional. Ensemble ils lèvent quelques idées reçues et nous apportent leur regard éclairé.

« Tous les sons ne sont pas touchés de manière uniforme dans le cas de déficience auditive, plus communément appelée surdité. C’est pour cela que vous pouvez entendre une porte qui claque mais pas certains mots d’une conversation. Ce ne sont pas les mêmes fréquences qui sont sollicitées suivant que le son soit aigu ou grave. Ce n’est pas parce que l’on entend que l’on comprend. Pour donner une image, c’est un peu comme voir et lire ».

Un appareillage pour lutter contre l’isolement.

Pour certains, demander une expertise auditive renvoie à l’âge. En effet, il est difficile d’accepter de ne plus entendre la télévision, de ne pas comprendre toutes les conversations avec ses amis, de faire répéter… Nous travaillons sur prescription médicale de l’ORL. Cependant, nous proposons des tests d’audition dans un but de dépistage.

Ce test est gratuit. Il permet à la personne et à son entourage de mieux comprendre le problème.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Comment conserver une bonne hygiène auditive ?

Parce qu’il vaut mieux prévenir que guérir, la santé auditive doit être prise au sérieux dès le plus jeune âge. Surtout lorsque l’on sait que les dommages causés sont irréversibles. Plus de deux jeunes sur trois déclarent écouter, chaque jour, de la musique amplifiée pendant une à deux heures. Cette année, la journée nationale de l’audition met d’ailleurs l’accent sur les effets de l’écoute des téléphones portables et baladeurs sur la santé auditive. Entre les sorties, les concerts et l’écoute prolongée sur un baladeur, l’audition des jeunes est fortement sollicitée. C’est ce qui pourrait effectivement expliquer le développement précoce des déficiences auditives et autres pathologies de l’oreille. Il faut que la population prenne conscience de l’importance du problème posé par la musique.

Parce qu’il vaut mieux prévenir que guérir, la santé auditive doit être prise au sérieux dès le plus jeune âge”

« Pour prévenir ce fléau, nous réalisons des bouchons sur mesure, plus confortables à porter et plus efficaces que les bouchons standards.  De plus en plus de musiciens nous sollicitent, ainsi que leur public. Ce qui est également le cas  pour les ouvriers d’atelier de fabrication, de scierie… »

L’audition demeure un levier méconnu de Bien Etre et de Bien Vieillir. Un sourire, un mot et un échange, nous renforcent moralement. Dans la foulée de la journée de l’audition, c’est pour tous l’occasion de rendre visite à des professionnels de l’Audition.

Vincent Gruet-Masson et Sylvestre Kieffer
Centre Auditif Régional
Avec ou sans rendez-vous
7 bis rue Alexandre II – ZI Dumès
33210 Langon
O5.56.63.48.28

33210 Langon

Les commentaires sont fermés temporairement veuillez nous excuser.