Langon L’agenda des municipales

Alors que la campagne électorale est officiellement ouverte depuis le 1er septembre, «Le Républicain» fait le point sur les échéances qui s’annoncent

Dernière mise à jour : 16/10/2013 à 15:34
La campagne municipale de Langon est-elle réellement ouverte? Dans les faits, c’est plus ou moins le cas puisque l’opposition a donné à voir une partie de son jeu en officialisant la candidature de Frédéric Laville dès le mois de juillet. Au regard de la loi, l’ambiguïté n’est pas de mise: la campagne est officiellement ouverte depuis le 1er septembre. Une information qui n’est pas anodine puisque -le fait est nouveau- à compter de cette date, les opérations de promotion des élus (même de leur bilan) devront être financées sur les fonds de la campagne électorale.
D’autres dates sont officiellement connues, celles des deux tours (s’il y a lieu) des élections municipales: rendez-vous les 23 et 30 mars 2014. Elles viennent d’être officiellement annoncées par le ministère de l’intérieur. D’ici à cette échéance, l’actualité de la campagne municipale à Langon ne manquera pas de connaître son lot d’événements. «Le Républicain» tente ici de cibler ceux qui peuvent l’être.
Cette semaine (le 11 ou 12): la réunion interne de la section du Parti socialiste. Comme «Le Républicain» le révélait la semaine dernière, elle devait consister en un échange entre les cadres et les militants. Mais clairement, il ne s’agira pas de prendre des nouvelles des enfants mais bien pour les candidats à l’investiture de prendre le pouls des 50 adhérents de la  la section.
Le 23 septembre: la date limite de dépôt des candidatures au rang de tête de liste du PS.
La seconde quinzaine de septembre: la «communication» de François Gauthier. Le conseiller municipal d’opposition, pas associé à la liste Laville, devait initialement annoncer ses intentions le 16. Averti que les choses bougent au PS, il a a choisi de se faire désirer.
Les 10 et 17 octobre: l’élection par les militants de la tête de liste du Parti socialiste. Chacun en convient: il s’agira bel et bien de l’ouverture de la campagne.
Provisoirement (et probablement jusqu’à la désignation du «champion du PS»): l’écriture du projet de l’opposition. L’équipe de Frédéric Laville observe une certaine retenue dans son expression publique depuis quelques semaines. Une posture qu’elle justifie «par l’écriture de son projet municipal». Pour entamer la joute, il est en effet judicieux de savoir à qui l’on aura affaire.
Le premier tour des élections municipales aura lieu le 23 mars, soit deux semaines plus tard qu’initialement annoncé.
Le premier tour des élections municipales aura lieu le 23 mars, soit deux semaines plus tard qu’initialement annoncé.

La campagne municipale de Langon est-elle réellement ouverte? Dans les faits, c’est plus ou moins le cas puisque l’opposition a donné à voir une partie de son jeu en officialisant la candidature de Frédéric Laville dès le mois de juillet. Au regard de la loi, l’ambiguïté n’est pas de mise: la campagne est officiellement ouverte depuis le 1er septembre. Une information qui n’est pas anodine puisque -le fait est nouveau- à compter de cette date, les opérations de promotion des élus (même de leur bilan) devront être financées sur les fonds de la campagne électorale.

D’autres dates sont officiellement connues, celles des deux tours (s’il y a lieu) des élections municipales: rendez-vous les 23 et 30 mars 2014. Elles viennent d’être officiellement annoncées par le ministère de l’intérieur. D’ici à cette échéance, l’actualité de la campagne municipale à Langon ne manquera pas de connaître son lot d’événements. «Le Républicain» tente ici de cibler ceux qui peuvent l’être.

Cette semaine (le 11 ou 12): la réunion interne de la section du Parti socialiste. Comme «Le Républicain» le révélait la semaine dernière, elle devait consister en un échange entre les cadres et les militants. Mais clairement, il ne s’agira pas de prendre des nouvelles des enfants mais bien pour les candidats à l’investiture de prendre le pouls des 50 adhérents de la  la section.

Le 23 septembre: la date limite de dépôt des candidatures au rang de tête de liste du PS.

La seconde quinzaine de septembre: la «communication» de François Gauthier. Le conseiller municipal d’opposition, pas associé à la liste Laville, devait initialement annoncer ses intentions le 16. Averti que les choses bougent au PS, il a a choisi de se faire désirer.

Les 10 et 17 octobre: l’élection par les militants de la tête de liste du Parti socialiste. Chacun en convient: il s’agira bel et bien de l’ouverture de la campagne.

Provisoirement (et probablement jusqu’à la désignation du «champion du PS»): l’écriture du projet de l’opposition. L’équipe de Frédéric Laville observe une certaine retenue dans son expression publique depuis quelques semaines. Une posture qu’elle justifie «par l’écriture de son projet municipal». Pour entamer la joute, il est en effet judicieux de savoir à qui l’on aura affaire.

Langon, 33

Revue de web

    fournis par Google
    Votre opinion

    Etes vous déjà en train de préparer Noël ?

    Voir le résultat

    Chargement ... Chargement ...

    À Feuilleter

    Une Rendez-vous dans les quartiers de Marmande
    Les archives