GIRONDE. Anaël privé de la rentrée scolaire

Nouvelle contrariété pour le petit girondin : il ne pourra pas aller à l'école. Pour le reste, sa tumeur cérébrale reste sous contrôle.

12/09/2016 à 19:48 par ebourribon

Anaël devra encore attendre avant de pouvoir aller à l'école.
Anaël devra encore attendre avant de pouvoir aller à l'école.

Anaël espérait faire sa première rentrée scolaire. Raté.

Le petit girondin, dont Le Républicain suit le combat contre la maladie depuis deux ans, devait être scolarisé deux jours par semaine. Les contraintes de son appareillage ont eu raison de ce projet. “Anaël va bien, et même très bien, rassure son papa. Le problème vient de la canule qu’il utilise pour respirer et déglutir. Depuis quelques semaines, nous avons recours à un nouveau modèle, plus souple, qui lui permet enfin de parler. Le hic, c’est que sa canule se déloge régulièrement, ce qui le met en danger.”

Je suis déçu pour Anaël qui attendait ça avec impatience

Conséquence concrète : la direction et le personnel de l’école ne sont pas en mesure d’accueillir Anaël. A défaut d’amertume, Laurent Ruant ressent de la déception. “Je comprends la position de l’école, il n’y a pas de problème de ce côté. Mais je suis déçu pour Anaël qui attendait ça avec impatience. Il a envie et besoin de partager des moments avec des enfants de son âge.”

En attendant cette échéance, la famille se charge de faire l’école à son petit champion. ” Tout le monde s’y met, jusqu’à son grand frère Aurélien. Nous travaillons l’écriture et le langage. Anaël est très fier de dire ”Maman” et de réciter les voyelles” explique le père de famille.

Anaël apprend à connaître sa voix

Pour le reste, la famille Ruant s’apprête à deux nouveaux séjours hospitaliers, à Paris et Toulouse. A l’ordre du jour : les examens de contrôle devenus habituels et la mise en œuvre d’un traitement hormonal. Malgré ses 5 ans -il les a fêtés cet été-, Anaël présente des signes de puberté, conséquence des séances de radiothérapie subies pour traiter sa tumeur. “C’est un peu compliqué à vivre, admet Laurent Ruant, mais le traitement devrait permettre de mettre la situation sous contrôle.”

E. B.

Association A2CM : 06.59.54.38.37. Vous pouvez adresser vos dons par chèque, virement ou carte bancaire sur le site www.soutenir-anael.fr

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image