Langon En 1975, Langon a bravé des "conditions inhumaines" pour monter en 1ère division

Lors de la saison 1974/75, le Stade Langonnais jouait la montée en première division sur la pelouse d’Ussel. Ce jour-là, les joueurs girondins ont dû braver les éléments.

17/05/2017 à 12:02 par Nicolas Gosselin

Les Langonnais ont décroché leur accession dans des conditions dantesques.
Les Langonnais ont décroché leur accession dans des conditions dantesques.

En 1975, Michel Trompesauce a suivi du vestiaire l’accession en première division de son équipe. « Où le score en est ? Où ça en est ? », répétait sans cesse le seconde-ligne langonnais à l’adresse des pompiers qui le frictionnaient, alors qu’il ne sentait plus ses membres. « J’étais sorti avant la fin du match. J’étais bleu de froid », rappelle- t-il. Au final, même sans son seconde-ligne de devoir, le Stade Langonnais s’est imposé 9 à 7 face à Vienne, sur le terrain d’Ussel, et a gagné par la même occasion son ticket pour la première division, au terme d’un match épique. « Il fallait être sur place pour penser qu’une rencontre de rugby puisse se jouer dans des conditions inhumaines semblables », pouvait-on lire dans le journal.

Un match héroïque

Quelques heures avant le coup d’envoi, les Langonnais pensaient d’ailleurs ne pas jouer leur 8e de finale de deuxième division. Caché sous une épaisse couche de neige, le terrain semblait impraticable. « On ne pensait plus au match en arrivant à Ussel, se rappelle le Langonnais. On s’amusait à s’envoyer des boules de neige. »

« Dimanche matin, à 11 heures, trois camions-bennes, un tracteur, un chasse-neige et plus de cent pompiers ou volontaires manœuvraient sur le terrain d’Ussel, raconte un article de presse. A 13h30, une rencontre opposait les cadets de Brive et ceux du Stade Clermontois. Enfin, à 15 heures, c’est sur un marécage bordé de tas de neige que nos Langonnais et leurs adversaires ont débuté une partie héroïque. »

« 14 statues de boue »

Malgré l’expulsion hâtive du pilier langonnais Didier Guagni, les « 14 statues de boue girondines » ont eu le dernier mot grâce à « un coeur énorme, une volonté de fer et un capitaine courageux [Claude Tauzin], donnant l’exemple du sacrifice ». Dans la boue et le froid, les Langonnais ont fait pleurer de joie leur entraîneur Pierre Thomas et leurs nombreux supporteurs.

33210 Langon

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Soutenez les projets de votre région
Don
Don contre don
Levez des fonds auprès de particuliers en échangeant soutien financier contre produits, services, expériences ou avantages exclusifs

Investissement
Investissement en capital
Associez des particuliers ou des entreprises au capital de votre société : en direct ou via une holding gérée par Bulb In Town
Soumettre son projet
 
Découvrir les projets
un partenariat
BultInTown
Le Républicain

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter

Marmande - Mercredi 24 mai 2017

Marmande
Mer
24 / 05
29°/11°
vent 28km/h humidité 36%
Jeu31°-14°
Ven32°-16°
Sam28°-16°
Dim31°-18°

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne