[DIAPORAMA] Louane au chevet d'Anaël

Hospitalisé à Paris dans le cadre du suivi de sa tumeur cérébrale, le petit girondin a reçu la visite de la chanteuse Louane.

08/12/2016 à 21:13 par ebourribon

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Trois jours à l’hôpital Necker, à Paris. Il y a des séjours plus réjouissants à l’approche des fêtes mais Anaël n’est pas dépaysé à l’hôpital des enfants. Depuis un peu plus de trois qu’il lutte contre une tumeur cérébrale, le petit girondin ne compte plus les interventions chirurgicales, chimiothérapies et autres radiothérapies… Ce n’est pas une hospitalisation pour des examens de contrôle qui va lui faire peur.

Mieux, ce séjour parisien lui laissera le souvenir d’une inoubliable rencontre : la chanteuse Louane, révélée par l’émission The Voice et le film “La Famille Bélier” est venue à son chevet. La jeune artiste avait répondu à l’appel de l’association Cé Ke du Bonheur, dans le cadre de l’arbre de Noël de l’hôpital des enfants. “Elle a offert des cadeaux à Anaël mais il n’a pas vraiment réalisé à qui il avait affaire”, raconte Laurent Ruant, le papa de l’enfant de 5 ans.

Nous avions déjà rencontré Omar Sy à Noël 2013 quand Anaël était en réanimation à Necker. Ce sont des échanges importants, autant pour les parents que pour les enfants.

Pour l’occasion, Louane n’était venue seule : le comédien Arnaud Ducret, l’animatrice de télévision Valérie Damidot, l’ancien footballeur Sylvain Wiltord accompagnaient Omar Sy, le parrain de l’association. “C’était un beau moment de bonheur avec des gens simples” témoigne Laurent Ruant. “Nous avions déjà rencontré Omar Sy à Noël 2013 quand Anaël était en réanimation à Necker. Ce sont des échanges importants, autant pour les parents que pour les enfants.”

La tumeur n’a pas repoussé

Quant au bilan de santé d’Anaël, il est aussi bon que les précédents. “L’IRM montre que la tumeur n’a pas repoussé, même si les métastases sont toujours là” explique le papa d’Anaël. “Sa neurologue est ravie et stupéfaite des progrès de notre champion qui force le respect.”

L’enfant a par ailleurs subi une petite intervention chirurgicale sur sa poitrine pour enlever une chambre implantable branchée sur le cœur. L’affaire n’a pas été simple : “Anaël a passé trois heures au bloc mais le chirurgien n’a pas pu sortir le boitier malgré plusieurs essais. Il n’a pas insisté pour ne pas déchirer les artères. Il essaiera de nouveau une prochaine fois.”

Anaël reste à paris jusqu’à vendredi : il doit subir de nouveaux examens pour évaluer l’état de sa déglutition, de sa vue et son activité hormonale.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image