Salles Des Sangliers chassent la palombe

Entre deux entraînements de rugby, le deuxième-ligne Jérémy Béchade chasse à la palombière de l'ancienne paire de centres salloise Benoît Constant-Philippe Caliot.

19/10/2016 à 18:18 par Nicolas Gosselin

Visiblement, Benoît Constant n'aime pas le flash de l'appareil photo. Même quand le flash n'est pas activé...
Visiblement, Benoît Constant (à droite) n'aime pas le flash de l'appareil photo. Même quand le flash n'est pas activé...

“Avec Gontran et la Caille, la chasse à la palombe peut devenir quelque chose de très très sérieux, prévient Jérémy Béchade, le deuxième-ligne de l’US Salles. Une fois, ils étaient sur un super coup mais un promeneur s’est approché et a fait fuir les palombes. Dans ce cas-là, il ne faut pas traîner dans les parages… La Caille était sorti pour gueuler. Il aurait été capable de lui courir après !” Benoît Constant, alias Gontran, et Philippe Caliot, alias la Caille, c’est l’ancienne paire de centres de l’US Salles. Pendant la période de la maladie bleue, les deux acolytes passent une grosse partie de leurs semaines dans leur palombière. Jérémy Béchade y est régulièrement convié. “J’adore l’ambiance, dit-il. On arrive tôt le matin, c’est tout calme, y a pas un bruit…” Et une bonne bouteille qui attend dans le placard ? “Quand on fait un bon coup, on le fête”, rétorque-t-il. Le problème, c’est que les bougres sont plutôt bons chasseurs…

“Moi, je suis la tour de contrôle”

Georges Pereira complète souvent l’équipe. L’ancien troisième-ligne sallois est aussi un passionné. “Les trois ont la même complémentarité à la palombière que sur le terrain, analyse Bebech. Gontran et La Caille, ce sont les techniciens et Georges fait un peu le lien entre avants et trois-quarts quand je suis là. Moi, je suis la tour de contrôle. Je les laisse tirer les “volants” car ils ont plus d’expérience et veulent que tout soit bien fait.” Mais après des années d’observation, le deuxième-ligne sallois songe à prendre sa propre palombière. “Pour l’instant, je n’ai pas le temps d’en monter une, nuance-t-il, mais avec Romain Plantey, on en parle pour plus tard…”

-

  • Retrouvez d’autres articles sur les rugbymen à la palombière dans notre n°17 d’Ohvalie, disponible gratuitement dans les kiosques avec Le Républicain.

L'Ohvalie du mois d'octobre est disponible gratuitement avec Le Républicain chez votre marchand de journaux dès ce jeudi 20 octobre.
L'Ohvalie du mois d'octobre est disponible gratuitement avec Le Républicain chez votre marchand de journaux dès ce jeudi 20 octobre.

33770 Salles

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image